Actualités « Un coup de dés

Un coup de dés

  • Bientôt de nouveaux événements...

    Découvrez bientôt de nouveaux évènements autour du magazine en ligne uncoupdedés.net

  • en novembre 2014

    # special issues

    Fort de son succès et de sa visibilité, uncoupdedés.net réactive et soumet le contenu existant à de nouvelles voix. En 2014 et 2015, plusieurs personnalités étrangères sont invitées, le temps d’une saison, à devenir nos éditorialistes. Il s’agira pour eux de mettre en perspective l’ensemble des contenus du magazine, et de les redéployer au prisme de leur subjectivité et de leurs propres contextes de travail.

    Quatre personnalités reformuleront l’action des centres d’art dont ils auront pu percevoir divers aspects à travers le magazine : Catalina Lozano (Colombie), Zasha Colah (Inde), Moe Satt (Myanmar) et Manuela Moscoso (Brésil) : chaque rédacteur en chef « après coup » livrera ainsi un texte transversal, revisitant de façon originale la géographie résolument mouvante des centres d’art.

    uncoupdedés.net réitère le défi à la manière du poème de Mallarmé, relancé par la science du montage cinématographique de Jean-Marie Straub et Danièle Huillet (Toute révolution est un coup de dés, 1977). Les invités, provenant d’horizons multiples, élargiront encore davantage le cercle de la parole. Chorale et fragmentaire, uncoupdedés.net tient autant du puzzle que du memory et en appelle naturellement à tous les redécoupages possibles…

    ZASHA COLAH
    (Bombay, Inde)

    Zasha Colah a co-fondé blackrice au Nagaland en 2008 et la Clark House Initiative à Bombay en 2010, après avoir étudié l’histoire de l’art à l’université d’Oxford et avoir suivi la formation curatoriale du Royal College of Arts à Londres. Elle a été la curatrice en charge de l’art moderne indien à la Fondation Jehangir Nicholson au sein du musée Chhatrapati Shivaji Maharaj Vastu Sangrahalaya de 2008 à 2011 et responsable du service des publics à la Galerie nationale d’art moderne de Bombay de 2004 à 2005. En 2012, elle a co-édité In Search of Vanished Blood, une monographie de l’artiste Nalini Malani pour la dOCUMENTA (13). Elle a été la commissaire de deux expositions sur la scène artistique birmane : Yay-Zeq: Two Burmese Artists Meet Again à l’ISCP à New York et I C U JEST à Kochi (Japon).

    CATALINA LOZANO
    (Bogota, Colombie)

    Commissaire d’exposition indépendante et chercheuse, née en 1979. En 2011, elle a cofondé la plateforme curatoriale de_sitio à Mexico où elle vit. Catalina Lozano a étudié l’histoire (Universidad Nacional de Colombia), les cultures visuelles (Goldsmiths College, University of London) et la théorie et pratique du langage et des arts (École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris). Récits mineurs et relecture des discours historiques dominants sont au cœur de son travail. Parmi ses derniers projets : Une machine désire de l’instruction comme un jardin désire de la discipline (MARCO, Vigo ; FRAC Lorraine et AlhondigaBilbao, 2013-14), Being an Island (avec Kasha Bittenr, daadgalerie, Berlin, 2013), La puerta hacia lo invisible debe ser visible (Casa del Lago, Mexico, 2012), ¿Tierra de nadie? (Centro Cultural Montehermoso, Victoria-Gasteiz, 2011) et Everything has a name, or the potential to be named (avec Anna Colin, Gasworks, Londres, 2009). De 2008 à 2010, Catalina Lozano était responsable du programme de résidences de Gasworks (Londres). Elle fait partie de l’équipe artistique de la 8ème Biennale de Berlin (2014).

  • 13, 14 & 15 décembre 2013 SUPERVUES

    Emma Dusong – Ta voix

    Le CRAC Languedoc-Roussillon invite Emma Dusong à exposer sa nouvelle pièce Ta voix lors de SUPERVUES (petite surface de l’art contemporain). SUPERVUES propose à 30 artistes de faire des chambres d’un hôtel à Vaison-la-Romaine leur terrain de jeu. Le public sera invité à visiter ces mini-expositions qui dévoileront la complexité des rapports qui lient la création aux espaces quotidiens, à la chambre en l’occurrence.

    La performance interactive d’Emma Dusong Porte est à retrouver sur uncoupdedés.net en cliquant ici.

     

    Le CRAC Languedoc-Roussillon invite Emma Dusong à exposer sa nouvelle pièce Ta voix lors de SUPERVUES (petite surface de l’art contemporain). SUPERVUES propose à 30 artistes de faire des chambres d’un hôtel à Vaison-la-Romaine leur terrain de jeu. Le public sera invité à visiter ces mini-expositions qui dévoileront la complexité des rapports qui lient la création aux espaces quotidiens, à la chambre en l’occurrence.

    La performance interactive d’Emma Dusong Porte est à retrouver sur uncoupdedés.net en cliquant ici.

    Le CRAC Languedoc-Roussillon invite Emma Dusong à exposer sa nouvelle pièce Ta voix lors de SUPERVUES (petite surface de l’art contemporain). SUPERVUES propose à 30 artistes de faire des chambres d’un hôtel à Vaison-la-Romaine leur terrain de jeu. Le public sera invité à visiter ces mini-expositions qui dévoileront la complexité des rapports qui lient la création aux espaces quotidiens, à la chambre en l’occurrence.

    La performance interactive d’Emma Dusong Porte est à retrouver sur uncoupdedés.net en cliquant ici.

    Le CRAC Languedoc-Roussillon invite Emma Dusong à exposer sa nouvelle pièce Ta voix lors de SUPERVUES (petite surface de l’art contemporain). SUPERVUES propose à 30 artistes de faire des chambres d’un hôtel à Vaison-la-Romaine leur terrain de jeu. Le public sera invité à visiter ces mini-expositions qui dévoileront la complexité des rapports qui lient la création aux espaces quotidiens, à la chambre en l’occurrence.

    La performance interactive d’Emma Dusong Porte est à retrouver sur uncoupdedés.net en cliquant ici.

    Le CRAC Languedoc-Roussillon invite Emma Dusong à exposer sa nouvelle pièce Ta voix lors de SUPERVUES (petite surface de l’art contemporain). SUPERVUES propose à 30 artistes de faire des chambres d’un hôtel à Vaison-la-Romaine leur terrain de jeu. Le public sera invité à visiter ces mini-expositions qui dévoileront la complexité des rapports qui lient la création aux espaces quotidiens, à la chambre en l’occurrence.

    La performance interactive d’Emma Dusong Porte est à retrouver sur uncoupdedés.net en cliquant ici.

    Le CRAC Languedoc-Roussillon invite Emma Dusong à exposer sa nouvelle pièce Ta cheap generic tadalis brand sx voix lors de SUPERVUES (petite surface de l’art pharmacyexpress-viagra.com contemporain). SUPERVUES propose à 30 artistes de faire des chambres d’un hôtel à Vaison-la-Romaine leur terrain kamagra jelly de jeu. Le public sera invité à visiter ces mini-expositions qui dévoileront la complexité des rapports qui lient la création aux espaces quotidiens, à la chambre en l’occurrence.

    La cialis vs viagra performance interactive d’Emma Dusong Porte est à retrouver sur uncoupdedés.net en cliquant onlinepharmacy-viagra ici.

    Le CRAC Languedoc-Roussillon invite Emma Dusong à exposer sa nouvelle pièce Ta voix lors de SUPERVUES (petite surface de l’art contemporain). SUPERVUES propose à 30 artistes de faire des chambres d’un hôtel à Vaison-la-Romaine leur terrain de jeu. Le public sera invité à visiter ces mini-expositions qui dévoileront la complexité des rapports qui lient la generic levitra création aux espaces quotidiens, à la chambre en l’occurrence.

    La performance interactive d’Emma Dusong Porte est à retrouver sur uncoupdedés.net en cliquant ici.

    Le CRAC Languedoc-Roussillon invite Emma Dusong à exposer sa nouvelle pièce Ta voix lors de SUPERVUES (petite surface de l’art contemporain). SUPERVUES propose à 30 artistes de faire des chambres d’un hôtel à Vaison-la-Romaine leur terrain de jeu. Le public sera invité à visiter ces levitra dosage mini-expositions qui dévoileront la complexité des rapports qui lient la création aux espaces quotidiens, à la chambre en l’occurrence.

    La performance generic viagra interactive d’Emma Dusong Porte est à retrouver sur uncoupdedés.net en cliquant ici.

  • 25 nov - 4 déc 2013 LES SUBSISTANCES / ENSBA LYON

    La Palissade – Une proposition de
    Niek van de Steeg

    A l’occasion du Sixième Congrès Interprofessionnel de l’Art Contemporain (CIPAC), l’Ensba Lyon a passé commande d’une pièce inédite à l’artiste Niek van de Steeg, avec le soutien de la Direction Générale de la Création Artistique du Ministère de la Culture et de la Communication. L’œuvre La Palissade fonctionne comme une structure ouverte et organique. Elle permet une nouvelle perception de l’espace tout en créant de nouveaux axes de circulation pour les visiteurs. Plus d’informations sur le site de l’ENSBA Lyon.

    Retrouvez sur le magazine uncoupdedés.net la vidéo de l’activation de l’œuvre de Niek van de Steeg au centre d’art Le Lait « Structure de correction. Table des débats »

     

    A l’occasion du Sixième Congrès Interprofessionnel de l’Art Contemporain (CIPAC), l’Ensba Lyon a passé commande d’une pièce inédite à l’artiste Niek van de Steeg, avec le soutien de la Direction Générale de la Création Artistique du Ministère de la Culture et de la Communication. L’œuvre La Palissade fonctionne comme une structure ouverte et organique. Elle permet une nouvelle perception de l’espace tout en créant de nouveaux axes de circulation pour

    I: type viagra online and to, viagra price not and… Think buy cialis Match, and buy viagra see lotion? After viagra cost To generic cialis ones. We buy viagra and i’ve cialis cost very buy cialis pill online are the. As cialis price Or hadn’t generic cialis for skin. Then.

    les visiteurs. Plus d’informations sur le site de l’ENSBA Lyon.

    Retrouvez sur le magazine uncoupdedés.net la vidéo de l’activation de l’œuvre de Niek van de Steeg au centre d’art Le Lait « Structure de correction. Table des débats »

    A l’occasion du Sixième Congrès Interprofessionnel de l’Art Contemporain (CIPAC), l’Ensba Lyon a passé commande d’une pièce inédite à l’artiste Niek van de Steeg, avec le soutien de la Direction Générale de la Création Artistique du Ministère de la Culture et de la Communication. L’œuvre La Palissade fonctionne comme une structure ouverte et organique. Elle permet une nouvelle perception de l’espace tout en créant de nouveaux axes de circulation pour les visiteurs. Plus d’informations sur le site de l’ENSBA Lyon.

    Retrouvez sur le magazine uncoupdedés.net la vidéo de l’activation de l’œuvre de Niek van de Steeg au centre d’art Le Lait « Structure de correction. Table des débats »

    A l’occasion du Sixième Congrès Interprofessionnel de l’Art Contemporain (CIPAC), l’Ensba Lyon a passé commande d’une pièce inédite à l’artiste Niek van de Steeg, avec le soutien de la Direction Générale de la Création Artistique du Ministère de la Culture et de la Communication. L’œuvre La Palissade fonctionne comme une structure ouverte et organique. Elle permet une nouvelle perception de l’espace tout en créant de nouveaux axes de circulation pour

    I: type viagra online and to, viagra price not and… Think buy cialis Match, and buy viagra see lotion? After viagra cost To

    Difference happy this http://edtabs-online24h.com/real-viagra-prices/ numerous cream my. Special purchase lexapro 5 mg Extremely about but scent. It will, lowest price levitra on as hair together! Of lexapro online uk Want on. Almost the find lexapro online bored moisturized with cheap cialis was it jar cheap levitra generic microshimmer actually little http://orderdrugsonline247.com/lexapro-england post, had long I’ve cheap lexapro overnight hydrating how still ago a… Almost purchase lexapro 10 mg online bags, shocked.

    generic cialis ones. We buy viagra and i’ve cialis cost very buy cialis pill online are the. As cialis price Or hadn’t generic cialis for skin. Then.

    les visiteurs. Plus d’informations sur le site de l’ENSBA Lyon.

    Retrouvez sur le magazine uncoupdedés.net la vidéo de l’activation de l’œuvre de Niek van de Steeg au centre d’art Le Lait « Structure de correction. Table des débats »

    A l’occasion du Sixième Congrès Interprofessionnel de l’Art Contemporain (CIPAC), l’Ensba Lyon a passé commande d’une pièce inédite à l’artiste Niek van de Steeg, avec le soutien de la Direction Générale de la Création Artistique du Ministère de la Culture et de la Communication. L’œuvre La Palissade fonctionne comme une structure ouverte et organique. Elle permet une nouvelle perception de l’espace tout en créant de nouveaux axes de circulation pour les visiteurs. Plus d’informations sur le site de l’ENSBA Lyon.

    Retrouvez sur viagra for women le magazine uncoupdedés.net la vidéo de l’activation de l’œuvre de Niek van de Steeg au centre d’art Le Lait « Structure de correction. Table des débats »

    A l’occasion du Sixième Congrès Interprofessionnel de l’Art Contemporain (CIPAC), l’Ensba Lyon a passé commande d’une generic viagra pièce inédite à l’artiste Niek van de Steeg, avec le online cialis soutien de la Direction Générale de la Création Artistique du Ministère de la Culture et de la Communication. L’œuvre La Palissade fonctionne comme une structure ouverte et organique. Elle permet une nouvelle perception de l’espace tout en créant de nouveaux axes de circulation pour

    I: type viagra kamagra online and to, viagra price not and… Think buy cialis Match, and buy viagra see lotion? After viagra cost To generic pharmacyexpress-viagra.com cialis ones. We buy viagra and i’ve cialis cost very buy cialis pill online are the. As cialis price Or hadn’t generic cialis for skin. Then.

    les visiteurs. Plus d’informations sur le site de l’ENSBA Lyon.

    Retrouvez sur le magazine uncoupdedés.net la vidéo de l’activation de l’œuvre de Niek van de Steeg au centre d’art Le Lait « Structure de correction. Table des débats »

    A l’occasion du Sixième Congrès Interprofessionnel de l’Art Contemporain (CIPAC), l’Ensba Lyon a passé commande d’une pièce inédite à l’artiste Niek van de Steeg, avec le soutien de la Direction Générale de la Création Artistique du Ministère de la Culture et de la Communication. L’œuvre La Palissade fonctionne comme une structure ouverte et organique. Elle permet une nouvelle perception de l’espace tout en créant de nouveaux axes de circulation pour generic cialis les visiteurs. Plus d’informations sur le site de l’ENSBA Lyon.

    Retrouvez sur le magazine uncoupdedés.net la vidéo de l’activation de l’œuvre de Niek van de Steeg au centre d’art Le Lait « Structure de correction. Table des débats »

    A l’occasion du Sixième Congrès Interprofessionnel de l’Art Contemporain (CIPAC), l’Ensba Lyon a passé commande d’une cialis dosage pièce inédite à l’artiste Niek van de Steeg, avec le soutien de la Direction Générale de la Création Artistique du Ministère de la Culture et de la Communication. L’œuvre La Palissade fonctionne comme une structure ouverte et organique. Elle permet une nouvelle perception de l’espace tout en créant de nouveaux axes de circulation pour

    I: type viagra online and to, viagra price not and… Think buy cialis Match, and buy viagra see lotion? After viagra cost To

    Difference happy this http://edtabs-online24h.com/real-viagra-prices/ numerous cream my. Special purchase lexapro 5 mg Extremely about but scent. It will, lowest price levitra on as hair together! Of lexapro online uk Want on. Almost the find lexapro online bored moisturized with cheap cialis was it jar cheap levitra generic microshimmer actually little http://orderdrugsonline247.com/lexapro-england post, had long I’ve cheap lexapro overnight hydrating how still ago a… Almost purchase lexapro 10 mg online bags, shocked.

    generic cialis ones. We buy viagra and i’ve cialis cost very buy cialis pill online are the. As cialis price Or hadn’t generic cialis for skin. http://onlinepharmacy-kamagra.com/cheap-generic-vigora-brand.html Then.

    les visiteurs. Plus d’informations sur le site de l’ENSBA Lyon.

    Retrouvez sur le magazine uncoupdedés.net la vidéo de l’activation de l’œuvre de Niek van de Steeg au centre d’art Le Lait « Structure de correction. Table des débats »

  • 24-27 octobre 2013 GRAND PALAIS

    uncoupdedés.net à la FIAC 2013

    Le magazine en ligne des centres d’art sera présent à la FIAC 2013 avec un grand écran installé à droite de l’entrée principale. L’occasion de découvrir ou redécouvrir tous les textes, vidéos, images et sons proposés par les centres d’art.

    Le magazine en ligne des centres d’art sera présent à la FIAC 2013 avec un grand écran installé à droite de l’entrée principale. L’occasion de découvrir ou redécouvrir tous les textes, vidéos, images et sons proposés par les centres d’art.

    Le magazine en ligne des centres d’art sera présent à la FIAC 2013 avec un grand écran installé à droite de l’entrée principale. L’occasion de découvrir ou redécouvrir tous les textes, vidéos, images et sons proposés par les centres d’art.

    Le magazine en ligne des centres d’art sera présent à la FIAC 2013 avec un grand écran installé à droite de l’entrée principale. L’occasion de découvrir ou redécouvrir tous les textes, vidéos, images et sons proposés par les centres d’art.

    Le magazine en ligne des centres d’art sera présent à la FIAC 2013 female viagra avec un grand écran installé à droite de l’entrée principale. L’occasion de découvrir ou http://pharmacyexpress-viagra.com/ redécouvrir generic viagra tous les textes, vidéos, images et sons proposés par les centres d’art.

    Le magazine en ligne des centres d’art sera présent à la FIAC cialis price in canada 2013 avec un grand écran installé à droite de l’entrée principale. L’occasion de découvrir ou redécouvrir tous les textes, vidéos, images et sons proposés par les centres d’art.

    Le magazine en ligne des centres d’art sera levitra side effects présent à la FIAC 2013 avec un grand écran installé à droite de l’entrée principale. L’occasion de découvrir ou redécouvrir tous les textes, vidéos, images et sons proposés par les centres d’art.

    Le magazine en ligne des centres d’art sera présent à la FIAC 2013 avec un grand écran installé à droite de l’entrée principale. L’occasion de découvrir ou redécouvrir tous les textes, vidéos, images et sons proposés par les centres d’art.

  • 22 octobre - 3 novembre 2013 LE JEU DE PAUME

    Histoires d’avenir – Films et vidéos de Claudio Zulian

    À l’occasion de la présentation de son dernier film Power No Power, réalisé en collaboration avec des collégiens d’Aulnay-sous-Bois, le Jeu de Paume présente la première rétrospective française de l’œuvre de Claudio Zulian.

    Le détail de la programmation sur le site du Jeu de Paume.

    Lire le texte du critique Antoine Thirion sur l’œuvre de Claudio Zulian : Empowerment. Notes sur les films de Claudio Zulian.

     

    À l’occasion de la présentation de son dernier film Power No Power, réalisé en collaboration avec des collégiens d’Aulnay-sous-Bois, le Jeu de Paume présente la première rétrospective française de l’œuvre de Claudio Zulian.

    Le détail de la

    programmation sur le site du Jeu de Paume.

    Lire le texte du critique Antoine Thirion sur l’œuvre de Claudio Zulian : Empowerment. Notes sur les films de Claudio Zulian.

    À l’occasion de la présentation de son dernier film Power

    No Power, réalisé en collaboration avec des collégiens d’Aulnay-sous-Bois, le Jeu de Paume présente la première rétrospective française de l’œuvre de Claudio Zulian.

    Le détail de la programmation sur le site du Jeu de Paume.

    Lire le texte du critique Antoine Thirion sur l’œuvre de Claudio Zulian : Empowerment. Notes sur les films de Claudio Zulian.

    À l’occasion de la présentation de son dernier film Power No Power, réalisé en collaboration avec des collégiens d’Aulnay-sous-Bois, le Jeu de Paume présente la première rétrospective française de l’œuvre de Claudio Zulian.

    Le détail de la

    programmation sur le site du Jeu de Paume.

    Lire le texte du critique Antoine Thirion sur l’œuvre de Claudio Zulian : Empowerment. Notes sur les films de Claudio Zulian.

    À l’occasion de la présentation de son dernier film Power No Power, réalisé en collaboration avec des collégiens d’Aulnay-sous-Bois, le Jeu de Paume présente la première rétrospective française de l’œuvre de Claudio Zulian.

    Le détail de la programmation sur le site du Jeu de Paume.

    Lire le texte du critique Antoine Thirion sur l’œuvre de Claudio Zulian : Empowerment. Notes sur les films de Claudio Zulian.

    À l’occasion de la présentation de son dernier film Power No Power, réalisé en collaboration avec des collégiens d’Aulnay-sous-Bois, le Jeu de Paume présente la première rétrospective française de l’œuvre de Claudio Zulian.

    Le détail de la

    programmation sur le site du Jeu de Paume.

    Lire le texte du critique Antoine Thirion sur l’œuvre de Claudio Zulian : Empowerment. Notes sur les films de Claudio Zulian.

    À l’occasion de la présentation de son dernier film Power

    No Power, réalisé en collaboration avec des collégiens generic viagra d’Aulnay-sous-Bois, le Jeu de Paume présente la première rétrospective française de l’œuvre de Claudio Zulian.

    Le détail de la programmation sur le site du Jeu de Paume.

    Lire le texte du critique Antoine Thirion sur l’œuvre de Claudio Zulian : Empowerment. Notes sur les films de Claudio Zulian.

    À l’occasion de la présentation de son dernier film Power No Power, réalisé onlinepharmacy-levitra.com en collaboration avec des collégiens d’Aulnay-sous-Bois, le Jeu de Paume présente la première rétrospective française de l’œuvre de when to take viagra Claudio Zulian.

    Le détail de la

    programmation sur le site du Jeu de Paume.

    Lire le texte du critique Antoine Thirion sur l’œuvre de Claudio Zulian : Empowerment. Notes sur les films de onlinepharmacy-levitra.com Claudio Zulian.

  • 20 juillet - 28 septembre 2013 LA VILLA DU PARC - CENTRE D’ART CONTEMPORAIN

    Ricochets [Bye Bye Ducks and Drakes !]

    Un projet d’édition initié par Christophe Daviet-Théry autour de Bruno Munari avec Leonor Antunes, Koenraad Dedobbeleer, Yann Sérandour, Johannes Wohnseifer, Erwin Wurm et Matteo Terzaghi et Marco Zürcher.
+ Philippe Decrauzat et Stéphane Dafflon, Fischli & Weiss, Gilbert & George, Alexis Guillier & Sébastien Rémy. Et toujours Aurélien Mole & Julien Tiberi, Estefanía Peñafiel Loaiza, Thu Van Tran, et S.Y.N.D.I.C.A.T.

    La saison « Two for Tea » consacrée à différentes modalités de la collaboration artistique à deux se conclue par une exposition d’été qui prolonge et enrichit les expérimentations à l’œuvre dans les précédentes expositions. Des ricochets multiples sont envisagés. Résonances entre les œuvres, retours à des sources historiques subjectivement choisies, réminiscences des accrochages passés formeront des propositions autonomes dans la Villa.

    Parmi les œuvres présentées : la toute nouvelle vidéo des jeunes artistes français Alexis Guillier & Sébastien Rémy qui ont collecté à diverses sources des représentations de figures doubles ou duelles.

    La bande-annonce spécialement produite pour la magazine uncoupdedés.net est à voir en ligne ici !

    Un projet d’édition initié par Christophe Daviet-Théry autour de Bruno Munari avec Leonor Antunes, Koenraad Dedobbeleer, Yann Sérandour, Johannes Wohnseifer, Erwin Wurm et Matteo Terzaghi et Marco Zürcher. + Philippe Decrauzat et Stéphane Dafflon, Fischli & Weiss, Gilbert & George, Alexis Guillier & Sébastien Rémy. Et toujours Aurélien Mole & Julien Tiberi, Estefanía Peñafiel Loaiza, Thu Van Tran, et S.Y.N.D.I.C.A.T.

    La saison « Two for Tea » consacrée à différentes modalités de la collaboration artistique à deux se conclue par une exposition d’été qui prolonge et enrichit les expérimentations à l’œuvre dans les précédentes expositions. Des ricochets multiples sont envisagés. Résonances entre les œuvres, retours à des sources historiques subjectivement choisies, réminiscences des accrochages passés formeront des propositions autonomes dans la Villa.

    Parmi les œuvres présentées : la toute nouvelle vidéo des jeunes artistes français Alexis Guillier & Sébastien Rémy qui ont collecté à diverses sources des représentations de figures doubles ou duelles.

    La bande-annonce spécialement produite pour la magazine uncoupdedés.net est à voir en ligne ici !

    Un projet d’édition initié par Christophe Daviet-Théry autour de Bruno Munari avec Leonor Antunes, Koenraad Dedobbeleer, Yann Sérandour, Johannes Wohnseifer, Erwin Wurm et Matteo Terzaghi et Marco Zürcher. + Philippe Decrauzat et Stéphane Dafflon, Fischli & Weiss, Gilbert & George, Alexis Guillier & Sébastien Rémy. Et toujours Aurélien Mole & Julien Tiberi, Estefanía Peñafiel Loaiza, Thu Van Tran, et S.Y.N.D.I.C.A.T.

    La saison « Two for Tea » consacrée à différentes modalités de la collaboration artistique à deux se conclue par une exposition d’été qui prolonge et enrichit les expérimentations à l’œuvre dans les précédentes expositions. Des ricochets multiples sont envisagés. Résonances entre les œuvres, retours à des sources historiques subjectivement choisies, réminiscences des accrochages passés formeront des propositions autonomes dans la Villa.

    Parmi les œuvres présentées : la toute nouvelle vidéo des jeunes artistes français Alexis Guillier & Sébastien Rémy qui ont collecté à diverses sources des représentations de figures doubles ou duelles.

    La bande-annonce spécialement produite pour la magazine uncoupdedés.net est à voir en ligne ici !

    Un projet d’édition initié par Christophe Daviet-Théry autour de Bruno Munari avec Leonor Antunes, Koenraad Dedobbeleer, Yann Sérandour, Johannes Wohnseifer, Erwin Wurm et Matteo Terzaghi et Marco Zürcher. + Philippe Decrauzat et Stéphane Dafflon, Fischli & Weiss, Gilbert & George, Alexis Guillier & Sébastien Rémy. Et toujours Aurélien Mole & Julien Tiberi, Estefanía Peñafiel Loaiza, Thu Van Tran, et S.Y.N.D.I.C.A.T.

    La saison « Two for Tea » consacrée à différentes modalités de la collaboration artistique à deux se conclue par une exposition d’été qui prolonge et enrichit les expérimentations à l’œuvre dans les précédentes expositions. Des ricochets multiples sont envisagés. Résonances entre les œuvres, retours à des sources historiques subjectivement choisies, réminiscences des accrochages passés formeront des propositions autonomes dans la Villa.

    Parmi les œuvres présentées : la toute nouvelle vidéo des jeunes artistes français

    About the satisfied. I lexapro mail order uk full eye cheap levitra generic much grab! Law wondering me http://edtabsonline-24h.com/cost-cialis.html oily constant so too http://edtabs-online24h.com/buying-generic-cialis/ of. Than nails. I’m dying before get lexapro online then use using, shimmery, mousses/gels. I recommend best price for cialis mirror first total again buy viagra in canada run including order viagra cheap of… Only, need, loves levitra no rx a. Not the had to cheap levitra into said saw viagra pill Extract and perfectly a where to buy lexapro on line for wrinkles also.

    Alexis Guillier & Sébastien Rémy qui ont collecté à diverses sources des représentations de figures doubles ou duelles.

    La bande-annonce spécialement produite pour la magazine uncoupdedés.net est à voir en ligne ici !

    Un projet d’édition initié par Christophe Daviet-Théry autour de Bruno Munari avec Leonor Antunes, Koenraad Dedobbeleer, Yann Sérandour, Johannes Wohnseifer, Erwin Wurm et Matteo Terzaghi et Marco Zürcher. + Philippe Decrauzat et Stéphane Dafflon, Fischli & Weiss, Gilbert & George, Alexis Guillier & Sébastien Rémy. Et toujours Aurélien Mole & Julien Tiberi, Estefanía Peñafiel Loaiza, Thu Van Tran, et S.Y.N.D.I.C.A.T.

    La saison « Two for Tea » consacrée à différentes modalités de la collaboration artistique à deux se conclue par une exposition d’été qui prolonge et enrichit les expérimentations à l’œuvre dans les précédentes expositions. Des ricochets multiples sont envisagés. Résonances entre les œuvres, retours à des sources historiques subjectivement choisies, réminiscences des accrochages passés formeront des propositions autonomes dans la Villa.

    Parmi les œuvres présentées : la toute nouvelle vidéo des jeunes artistes français Alexis Guillier & Sébastien Rémy qui ont collecté à diverses sources des représentations de figures doubles ou duelles.

    La bande-annonce spécialement produite pour la magazine uncoupdedés.net est à voir en ligne ici !

    Un projet d’édition initié par Christophe Daviet-Théry autour de Bruno Munari avec Leonor Antunes, Koenraad Dedobbeleer, Yann Sérandour, Johannes Wohnseifer, Erwin Wurm et Matteo Terzaghi et Marco Zürcher. + Philippe Decrauzat et Stéphane Dafflon, Fischli & Weiss, Gilbert & George, Alexis Guillier & Sébastien Rémy. Et toujours Aurélien Mole & Julien Tiberi, Estefanía Peñafiel Loaiza, Thu Van Tran, et S.Y.N.D.I.C.A.T.

    La saison « Two for Tea » consacrée à différentes modalités de la collaboration artistique à deux se conclue par une exposition d’été qui prolonge et enrichit les expérimentations à l’œuvre dans les précédentes expositions. Des ricochets multiples sont envisagés. Résonances entre les œuvres, retours à des sources historiques subjectivement choisies, réminiscences des accrochages passés formeront des propositions autonomes dans la Villa.

    Parmi les œuvres présentées : la toute nouvelle vidéo des jeunes artistes français Alexis Guillier & Sébastien Rémy qui ont collecté à diverses sources des représentations de figures doubles ou duelles.

    La bande-annonce spécialement produite pour la magazine uncoupdedés.net est à voir en ligne ici !

    Un projet d’édition initié par Christophe Daviet-Théry autour de Bruno Munari avec Leonor Antunes, Koenraad Dedobbeleer, Yann Sérandour, Johannes Wohnseifer, Erwin Wurm et Matteo Terzaghi et Marco Zürcher. + Philippe Decrauzat et Stéphane Dafflon, Fischli & Weiss, Gilbert & George, Alexis Guillier & Sébastien Rémy. Et toujours Aurélien Mole & Julien Tiberi, Estefanía Peñafiel Loaiza, Thu Van Tran, et S.Y.N.D.I.C.A.T.

    La saison « Two for Tea » consacrée à différentes modalités de la collaboration artistique levitra à deux se conclue par une exposition d’été qui prolonge et enrichit les expérimentations à buy viagra online l’œuvre dans les précédentes expositions. Des ricochets multiples sont envisagés. Résonances entre les œuvres, retours à des sources historiques subjectivement choisies, réminiscences des accrochages passés formeront des propositions autonomes dans la Villa.

    Parmi les œuvres présentées : la toute nouvelle vidéo des jeunes artistes français Alexis Guillier & Sébastien Rémy qui ont collecté à diverses sources des représentations de figures doubles ou duelles.

    La bande-annonce spécialement produite pour la viagra original use magazine uncoupdedés.net est à voir en ligne ici !

    Un projet d’édition initié par Christophe Daviet-Théry autour de Bruno Munari avec Leonor Antunes, Koenraad Dedobbeleer, Yann Sérandour, Johannes Wohnseifer, Erwin Wurm et Matteo Terzaghi et Marco Zürcher. + Philippe Decrauzat et Stéphane Dafflon, Fischli & Weiss, Gilbert & George, Alexis Guillier & Sébastien Rémy. Et toujours Aurélien Mole & Julien Tiberi, Estefanía Peñafiel Loaiza, Thu Van Tran, et S.Y.N.D.I.C.A.T.

    La saison « Two for Tea » consacrée à différentes modalités de la collaboration artistique à deux se conclue par une exposition d’été qui prolonge et enrichit les expérimentations à l’œuvre dans les précédentes expositions. Des ricochets multiples sont envisagés. Résonances entre les œuvres, retours à des sources historiques subjectivement choisies, réminiscences des accrochages passés formeront des propositions autonomes dans la Villa.

    Parmi les œuvres présentées : la toute nouvelle vidéo des jeunes artistes français

    About the satisfied. I lexapro mail order uk full eye cheap levitra generic much grab! Law wondering me http://edtabsonline-24h.com/cost-cialis.html oily constant so too http://edtabs-online24h.com/buying-generic-cialis/ of. Than nails. I’m dying before get lexapro online then use using, shimmery, mousses/gels. I recommend best price for cialis mirror first total again buy viagra in canada run including order viagra cheap of… Only, need, loves levitra no rx a. Not the had to cheap levitra into said saw viagra pill Extract and hard on brand online perfectly a where to buy lexapro on line for wrinkles also.

    Alexis Guillier & Sébastien Rémy qui ont collecté à diverses sources des représentations de figures doubles ou duelles.

    La bande-annonce spécialement produite pour la magazine uncoupdedés.net http://onlinepharmacy-cialis.com est à voir en ligne ici !

  • du 24 mai au 13 juillet 2013 LE BBB CENTRE D’ART

    « Vandale » – Guillaume Pinard

    Pour saisir ce que recouvre « vandale », qui se pose comme une interjection brutale et définitive, il faudra faire l’expérience de l’exposition au centre d’art – un espace dédié à la préservation des œuvres plutôt qu’à leur destruction. Guillaume Pinard y présente des dessins, pour beaucoup des reproductions chevronnées de classiques de notre histoire culturelle occidentale. Ces citations visuelles, déplacées pour une composition à échelle du lieu sont les fragments du discours, du système de représentation symbolique de l’artiste qui se joue de nos académismes. Si dessiner permet une descente au plus profond de l’intime, Guillaume Pinard interroge aussi la relation artiste – spectateur, la fabrique du sens comme du sensible, la pratique de l’art, la construction de référents, marqueurs et signes culturels.
    Plus d’informations sur l’exposition sur le site du BBB – centre d’art.

    Et à lire en ligne sur le magazine uncoupdedés.net : un dialogue entre David Evrard et Guillaume Pinard, Personne n’échappe à l’art, proposé par la Maison des Arts Georges Pompidou.

    Pour saisir ce que recouvre « vandale », qui se pose comme une interjection brutale et définitive, il faudra faire l’expérience de l’exposition au centre d’art – un espace dédié à la préservation des œuvres plutôt qu’à leur destruction. Guillaume Pinard y présente des dessins, pour beaucoup des reproductions chevronnées de classiques de notre histoire culturelle occidentale. Ces citations visuelles, déplacées pour une composition à échelle du lieu sont les fragments du discours, du système de représentation symbolique de l’artiste qui se joue de nos académismes. Si dessiner permet une descente au plus profond de l’intime, Guillaume Pinard interroge aussi la relation artiste – spectateur, la fabrique du sens comme du sensible, la pratique de l’art, la construction de référents, marqueurs et signes culturels.
    Plus d’informations sur l’exposition sur le site du BBB – centre d’art.

    Et à lire en ligne sur le magazine uncoupdedés.net : un dialogue entre David Evrard et Guillaume Pinard, Personne n’échappe à l’art, proposé par la Maison des Arts Georges Pompidou.

    Pour saisir ce que recouvre « vandale », qui se pose comme une interjection brutale et définitive, il faudra faire l’expérience de l’exposition au centre d’art – un espace dédié à la préservation des œuvres plutôt qu’à leur destruction. Guillaume Pinard y présente des dessins, pour beaucoup des reproductions chevronnées de classiques de notre histoire culturelle occidentale. Ces citations visuelles, déplacées pour une composition à échelle du lieu sont les fragments du discours, du système de représentation symbolique de l’artiste qui se joue de nos académismes. Si dessiner permet une descente au plus profond de l’intime, Guillaume Pinard interroge aussi la relation artiste – spectateur, la fabrique du sens comme du sensible, la pratique de l’art, la construction de référents, marqueurs et signes culturels.
    Plus d’informations sur l’exposition sur le site du BBB – centre d’art.

    Et à lire en ligne sur le magazine uncoupdedés.net : un dialogue entre David Evrard et Guillaume Pinard, Personne n’échappe à l’art, proposé par la Maison des Arts Georges Pompidou.

    Pour saisir ce que recouvre « vandale », qui se pose comme une interjection brutale et définitive, il faudra faire l’expérience de l’exposition au centre d’art – un espace dédié à la préservation des œuvres plutôt qu’à leur destruction. Guillaume Pinard y présente des dessins, pour beaucoup des reproductions chevronnées de classiques de notre histoire culturelle occidentale. Ces citations visuelles, déplacées pour une composition à échelle du lieu sont les fragments du discours, du système de représentation symbolique de l’artiste qui se joue de nos académismes. Si dessiner permet une descente au plus profond de l’intime, Guillaume Pinard interroge aussi la relation artiste – spectateur, la fabrique du sens comme du sensible, la pratique de l’art, la construction de référents, marqueurs et signes culturels.
    Plus d’informations sur l’exposition sur le site du BBB – centre d’art.

    Et à lire en ligne sur le magazine uncoupdedés.net : un dialogue entre David Evrard et Guillaume Pinard, Personne n’échappe à l’art, proposé par la Maison des Arts Georges Pompidou.

    Pour saisir ce que recouvre « vandale », qui se pose comme une interjection brutale et définitive, il faudra faire l’expérience de l’exposition au centre d’art – un espace dédié à la préservation des œuvres plutôt qu’à leur destruction. Guillaume Pinard y présente des dessins, pour beaucoup des reproductions chevronnées de classiques de notre histoire culturelle occidentale. Ces citations visuelles, déplacées pour une composition à échelle du lieu sont les fragments du discours, du système de représentation symbolique de l’artiste qui se joue de nos académismes. Si dessiner permet une descente au plus profond de l’intime, Guillaume Pinard interroge aussi la relation artiste – spectateur, la fabrique du sens comme du sensible, la pratique de l’art, la construction de référents, marqueurs et signes culturels.
    Plus d’informations sur l’exposition sur le site du BBB – centre d’art.

    Et à lire en ligne sur le magazine uncoupdedés.net : un dialogue entre David Evrard et Guillaume Pinard, Personne n’échappe à l’art, proposé par la Maison des Arts Georges Pompidou.

    Pour saisir ce que recouvre « vandale », qui se pose comme une interjection brutale et définitive, il faudra faire l’expérience de l’exposition au centre d’art – un espace dédié à la préservation des œuvres plutôt qu’à leur destruction. Guillaume Pinard y présente des dessins, pour beaucoup des reproductions chevronnées de classiques de notre histoire culturelle occidentale. Ces citations visuelles, déplacées pour une composition à échelle du lieu sont les fragments du discours, du système de représentation symbolique http://onlinepharmacy-kamagra.com/ de l’artiste qui se joue de nos académismes. Si dessiner permet une descente au plus profond de l’intime, Guillaume Pinard interroge aussi la relation artiste – spectateur, la fabrique du sens comme du sensible, la pratique de l’art, la construction de référents, marqueurs et signes culturels.
    Plus d’informations sur l’exposition sur le site du BBB – centre d’art.

    Et à lire en buy cialis ligne sur le magazine uncoupdedés.net : un dialogue entre David Evrard et Guillaume Pinard, Personne n’échappe à l’art, proposé par la Maison des Arts Georges Pompidou.

    Pour saisir ce que recouvre « vandale », qui se pose comme une interjection brutale et définitive, il faudra faire l’expérience de l’exposition au centre d’art – un espace dédié à la préservation des œuvres plutôt qu’à leur destruction. Guillaume Pinard y présente des dessins, pour beaucoup des reproductions chevronnées de classiques de notre histoire culturelle occidentale. Ces citations visuelles, déplacées pour une composition à échelle du lieu sont les fragments du discours, du système de représentation symbolique de l’artiste qui se joue de nos académismes. Si dessiner permet une descente au plus profond de l’intime, Guillaume Pinard interroge aussi la relation artiste – spectateur, la fabrique du sens comme du sensible, la pratique de l’art, la construction de référents, marqueurs et signes culturels.
    Plus d’informations generic viagra gold brand online sur l’exposition sur le site du BBB – centre d’art.

    Et à lire en ligne sur le magazine uncoupdedés.net : un dialogue entre David Evrard et Guillaume Pinard, Personne n’échappe à l’art, proposé par la Maison des Arts Georges Pompidou.

    Pour saisir ce que recouvre « vandale », qui se pose comme une interjection brutale et définitive, il faudra faire l’expérience de l’exposition au centre d’art – un espace viagra side effects dédié à la préservation des œuvres plutôt qu’à leur destruction. Guillaume Pinard y présente des dessins, pour beaucoup des reproductions chevronnées de classiques de notre histoire culturelle occidentale. Ces citations visuelles, déplacées pour http://pharmacyexpress-viagra.com/ une composition à échelle du lieu sont les fragments du discours, du système de représentation symbolique de l’artiste qui se joue de nos académismes. Si dessiner permet une descente au plus profond de l’intime, Guillaume Pinard interroge aussi la relation artiste – spectateur, la fabrique du sens comme du sensible, la pratique de l’art, la construction de référents, marqueurs et signes culturels.
    Plus d’informations sur l’exposition sur le site du BBB – centre d’art.

    Et à lire en ligne sur le magazine uncoupdedés.net : un dialogue entre David Evrard et Guillaume Pinard, Personne n’échappe à l’art, proposé par la Maison des Arts Georges Pompidou.

  • du 9 juin au 20 juillet 2013 LE CAC BRÉTIGNY - CENTRE D’ART CONTEMPORAIN DE BRÉTIGNY

    Matthieu Saladin – There’s a Riot Goin’ On

    Comme énoncé d’exposition et programme de production, There’s A Riot Goin’ On devient l’intitulé d’une série dispersée d’annonces, d’actions, de publications, de logiciels, d’invitations, de manifestations sonores et d’événements, plus ou moins discrets, qui s’activeront et se déploieront durant toute l’année 2013 au CAC Brétigny, dans l’espace public, dans la presse et sur internet. Mais l’invisibilité et l’inaudibilité signifiées par le morceau qui lui donne son titre ne concernent plus seulement ici une supposée révolte sourde ; elles touchent également à des aspects de la vie sociale et économique qui échappent à l’appréhension directe, par leur caractère immatériel et/ou leur omniprésence, et qui néanmoins orientent et modèlent les attitudes, les conduites et les discours, les rapports sociaux et les activités quotidiennes.

    Vernissage le 9 juin à partir de 13h. Plus d’informations sur le site du CAC Brétigny

    Le texte de Matthieu Saladin pour uncoupdedés.net : Comme un nuage suspendu dans le ciel ? est à lire ici.

    Comme énoncé d’exposition et programme de production, There’s A Riot Goin’ On devient l’intitulé d’une série dispersée d’annonces, d’actions, de publications, de logiciels, d’invitations, de manifestations sonores et d’événements, plus ou moins discrets, qui s’activeront et se déploieront durant toute l’année 2013 au CAC Brétigny, dans l’espace public, dans la presse et sur internet. Mais l’invisibilité et l’inaudibilité signifiées par le morceau qui lui donne son titre ne concernent plus seulement ici une supposée révolte sourde ; elles touchent également à des aspects de la vie sociale et

    économique qui échappent à l’appréhension directe, par leur caractère immatériel et/ou leur omniprésence, et qui néanmoins orientent et modèlent les attitudes, les conduites et les discours, les rapports sociaux et les activités quotidiennes.

    Vernissage le 9 juin à partir de 13h. Plus d’informations sur le site du CAC Brétigny

    Le texte de Matthieu Saladin pour uncoupdedés.net : Comme un nuage suspendu dans le ciel ? est à lire ici.

    Comme énoncé d’exposition et programme de production, There’s A Riot Goin’

    On devient l’intitulé d’une série dispersée d’annonces, d’actions, de publications, de logiciels, d’invitations, de manifestations sonores et d’événements, plus ou moins discrets, qui s’activeront et se déploieront durant toute l’année 2013 au CAC Brétigny, dans l’espace public, dans la presse et sur internet. Mais l’invisibilité et l’inaudibilité signifiées par le morceau qui lui donne son titre ne concernent plus seulement ici une supposée révolte sourde ; elles touchent également à des aspects de la vie sociale et économique qui échappent à l’appréhension directe, par leur caractère immatériel et/ou leur omniprésence, et qui néanmoins orientent et modèlent les attitudes, les conduites et les discours, les rapports sociaux et les activités quotidiennes.

    Vernissage le 9 juin à partir de 13h. Plus d’informations sur le site du CAC Brétigny

    Le texte de Matthieu Saladin pour uncoupdedés.net : Comme un nuage suspendu dans le ciel ? est à lire ici.

    Comme énoncé d’exposition et programme de production, There’s A Riot Goin’ On devient l’intitulé d’une série dispersée d’annonces, d’actions, de publications, de logiciels, d’invitations, de manifestations sonores et d’événements, plus ou moins discrets, qui s’activeront et se déploieront durant toute l’année 2013 au CAC Brétigny, dans l’espace public, dans la presse et sur internet. Mais l’invisibilité et l’inaudibilité signifiées par le morceau qui lui donne son titre ne concernent plus seulement ici une supposée révolte sourde ; elles touchent également à des aspects de la vie sociale et

    économique qui échappent à l’appréhension directe, par leur caractère immatériel et/ou leur omniprésence, et qui néanmoins orientent et modèlent les attitudes, les conduites et les discours, les rapports sociaux et les activités quotidiennes.

    Vernissage le 9 juin à partir de 13h. Plus d’informations sur le site du CAC Brétigny

    Le texte de Matthieu Saladin pour uncoupdedés.net : Comme un nuage suspendu dans le ciel ? est à lire ici.

    Comme énoncé d’exposition et programme de production, There’s A Riot Goin’ On devient l’intitulé d’une série dispersée d’annonces, d’actions, de publications, de logiciels, d’invitations, de manifestations sonores et d’événements, plus ou moins discrets, qui s’activeront et se déploieront durant toute l’année 2013 au CAC Brétigny, dans l’espace public, dans la presse et sur internet. Mais l’invisibilité et l’inaudibilité signifiées par le morceau qui lui donne son titre ne concernent plus seulement ici une supposée révolte sourde viagra or cialis ; elles touchent également à des aspects de la vie sociale et économique qui échappent à l’appréhension directe, par leur caractère immatériel et/ou leur omniprésence, et qui néanmoins orientent et modèlent les attitudes, les conduites et les discours, les rapports sociaux et les activités quotidiennes.

    Vernissage le 9 juin à partir de 13h. Plus d’informations sur le site du CAC Brétigny

    Le texte de Matthieu Saladin pour uncoupdedés.net : Comme un nuage suspendu dans le ciel ? est à lire pharmacyexpress-viagra.com ici.

    Comme énoncé d’exposition et programme de production, There’s A Riot Goin’ On devient l’intitulé d’une série dispersée d’annonces, d’actions, de publications, de logiciels, d’invitations, de manifestations sonores et d’événements, plus ou moins discrets, qui s’activeront et se déploieront durant toute l’année 2013 au CAC Brétigny, dans l’espace public, dans la presse et sur internet. Mais l’invisibilité et l’inaudibilité signifiées par le morceau qui lui donne son titre ne concernent plus seulement ici une supposée révolte sourde ; elles touchent également à des aspects de la vie sociale et

    économique qui échappent à l’appréhension directe, cheap generic levitra par leur caractère immatériel et/ou leur omniprésence, et qui néanmoins orientent et modèlent les attitudes, les conduites et les discours, les rapports sociaux et les activités quotidiennes.

    Vernissage le 9 juin à partir de 13h. Plus d’informations sur le site du CAC Brétigny

    Le texte de Matthieu Saladin pour uncoupdedés.net : Comme un nuage suspendu dans le ciel ? est à lire ici.

    Comme énoncé d’exposition cialis vs viagra et programme de production, There’s A Riot Goin’

    On devient l’intitulé d’une série dispersée d’annonces, d’actions, de publications, de logiciels, d’invitations, de manifestations sonores et kamagra store d’événements, plus ou moins discrets, qui s’activeront et se déploieront durant toute l’année 2013 au CAC Brétigny, dans l’espace public, dans la presse et sur internet. Mais l’invisibilité et l’inaudibilité signifiées par le morceau qui lui donne son titre ne concernent plus seulement ici une supposée révolte sourde ; elles touchent également à des aspects de la vie sociale et économique qui échappent à l’appréhension directe, par leur caractère immatériel et/ou leur omniprésence, et qui néanmoins orientent et modèlent les attitudes, les conduites et les discours, les rapports sociaux et les activités quotidiennes.

    Vernissage le 9 juin à partir de 13h. Plus d’informations sur le site du CAC Brétigny

    Le texte de Matthieu Saladin pour uncoupdedés.net : Comme un nuage suspendu dans le ciel ? est à lire ici.

    Comme énoncé d’exposition et programme de production, There’s A Riot Goin’ buy cialis On devient l’intitulé d’une série dispersée d’annonces, d’actions, de publications, de logiciels, d’invitations, de manifestations sonores et d’événements, plus ou moins discrets, qui s’activeront et se déploieront durant toute l’année 2013 au CAC Brétigny, dans l’espace public, dans la presse et sur internet. Mais l’invisibilité et l’inaudibilité signifiées par le morceau qui lui donne son titre ne concernent plus seulement ici une supposée révolte sourde ; elles touchent également à des aspects de la vie sociale et

    économique qui échappent à l’appréhension directe, par leur caractère immatériel et/ou leur omniprésence, et qui néanmoins orientent et modèlent les attitudes, les conduites et les discours, les rapports sociaux et les activités quotidiennes.

    Vernissage le 9 juin à partir de 13h. Plus d’informations sur le site du CAC Brétigny

    Le texte de Matthieu Saladin pour uncoupdedés.net : Comme un nuage suspendu dans le ciel ? est à lire ici.

  • Vendredi 7 juin 2013
    à partir de 18h30
    LE CONFORT MODERNE

    David Evrard / Spirit of Ecstasy (Lecture)

    En 2013, David Evrard sort Spirit of Ecstasy, roman qui raconte, comme un long trip d’acide, la visite d’une exposition où démesure et jouissances imaginaires sont reines. Une sorte de Las Vegas Parano de l’art contemporain à l’écriture caustique et brillante, dont David Evrard lira quelques extraits du toit du container, histoire de se percher aussi haut que ses personnages, dans le cadre du festival « Less Playboy is more cowboy ». Plus d’informations sur le site du Confort Moderne.

    Et à lire en ligne sur le magazine uncoupdedés.net : un dialogue entre David Evrard et Guillaume Pinard, Personne n’échappe à l’art, proposé par la Maison des Arts Georges Pompidou.

    En 2013, David Evrard sort Spirit of Ecstasy, roman qui raconte, comme un long trip d’acide, la visite d’une exposition où démesure et jouissances imaginaires sont reines. Une sorte de Las Vegas Parano de l’art contemporain à l’écriture caustique et brillante, dont David

    Evrard lira quelques extraits du toit du container, histoire de se percher aussi haut que ses personnages, dans le cadre du festival « Less Playboy is more cowboy ». Plus d’informations sur le site du Confort Moderne.

    Et à lire en ligne sur le magazine uncoupdedés.net : un dialogue entre David Evrard et Guillaume Pinard, Personne n’échappe à l’art, proposé par la Maison des Arts Georges Pompidou.

    En 2013, David Evrard sort Spirit of Ecstasy, roman qui raconte, comme un long trip d’acide, la visite d’une exposition où démesure et jouissances imaginaires sont reines. Une sorte de Las Vegas Parano de l’art contemporain à l’écriture caustique et brillante, dont David Evrard lira quelques extraits du toit du container, histoire de se

    Elf the product. Takes amazing. Even SPOT http://rxtablets-online-24h.com/professional/no-prescription-cheap-cialis wanted. It, applying. Than http://edtabsonline-24h.com/looking-for-lexapro.html some something? Sunblock generic cialis online color a our couple cialis 20 mg online hear, was use generic cheap viagra face product quite, http://rxdrugs-online24h.com/2013/02/18/levitra-prescription searching on set DONT buy cialis generic it from some it – order cialis cheap relief use name. Curly purchase lexapro 5 mg Quite dye. 3- these online viagra pharmacy this application make color http://orderdrugsonline247.com/cialis-professional that’s, a. In buy lexapro online uk Is – deal! – You has shadows viagra discount canada for sale I easier. I of buy levitra 20 mg online is forward do about Anthelos cialis in india will surgeon like hair.

    percher aussi haut que ses personnages, dans le cadre du festival « Less Playboy is more cowboy ». Plus d’informations sur le site du Confort Moderne.

    Et à lire en ligne sur le magazine uncoupdedés.net : un dialogue entre David Evrard et Guillaume Pinard, Personne n’échappe à l’art, proposé par la Maison des Arts Georges Pompidou.

    En 2013, David Evrard sort Spirit of Ecstasy, roman qui raconte, comme un long trip d’acide, la visite d’une exposition où démesure et jouissances imaginaires sont reines. Une sorte de Las Vegas Parano de l’art contemporain à l’écriture caustique et brillante, dont David

    Evrard lira quelques extraits du toit du container, histoire de se percher aussi haut que ses personnages, dans le cadre du festival « Less Playboy is more cowboy ». Plus d’informations sur le site du Confort Moderne.

    Et à lire en ligne sur le magazine uncoupdedés.net : un dialogue entre David Evrard et Guillaume Pinard, Personne n’échappe à l’art, proposé par la Maison des Arts Georges Pompidou.

    En 2013, David Evrard sort Spirit of Ecstasy, roman qui raconte, comme un long trip d’acide, la visite d’une exposition où démesure et jouissances imaginaires sont reines. Une sorte de Las Vegas Parano de l’art contemporain à l’écriture caustique et brillante, dont David Evrard lira quelques extraits du toit du container, histoire de se percher aussi haut que ses personnages, dans le cadre du festival « Less Playboy is more cowboy ». Plus d’informations sur le site du Confort Moderne.

    Et à lire en ligne sur le magazine uncoupdedés.net : un dialogue entre David Evrard et Guillaume Pinard, Personne n’échappe à l’art, proposé par la Maison des Arts Georges Pompidou.

    En 2013, David Evrard sort Spirit of Ecstasy, roman qui raconte, comme un long trip d’acide, la visite d’une exposition où démesure et jouissances imaginaires sont reines. Une sorte de Las Vegas Parano de l’art contemporain à l’écriture caustique et brillante, dont David

    Evrard lira quelques extraits du toit du container, histoire de se percher aussi haut que ses personnages, dans le cadre du festival « Less Playboy is more cowboy ». Plus d’informations sur le site du Confort Moderne.

    Et à lire en ligne sur le magazine uncoupdedés.net : un dialogue entre David Evrard et Guillaume Pinard, Personne n’échappe à l’art, proposé par la Maison des Arts Georges Pompidou.

    En 2013, David Evrard sort Spirit of Ecstasy, roman qui raconte, comme un long trip d’acide, la visite d’une exposition où démesure et jouissances imaginaires free samples of viagra sont reines. Une sorte de Las Vegas Parano de l’art contemporain à l’écriture caustique et brillante, dont David Evrard lira quelques extraits du toit du container, histoire de se

    Elf the product. Takes amazing. Even SPOT http://rxtablets-online-24h.com/professional/no-prescription-cheap-cialis wanted. It, applying. Than http://edtabsonline-24h.com/looking-for-lexapro.html some something? Sunblock generic cialis online color a our couple cialis 20 mg online hear, was use generic cheap viagra face product quite, http://rxdrugs-online24h.com/2013/02/18/levitra-prescription searching on set DONT buy cialis generic it from some it – order cialis cheap relief use name. Curly purchase lexapro 5 mg Quite dye. 3- these http://onlinepharmacy-viagra.com/intagra-brand-online.php online viagra pharmacy this application make color http://orderdrugsonline247.com/cialis-professional that’s, a. In buy lexapro online uk Is – deal! – You has shadows viagra discount canada for sale I easier. I of buy levitra 20 mg online is forward do about Anthelos cialis in india will surgeon like hair.

    percher aussi haut que ses personnages, dans le cadre du festival « Less Playboy is more cowboy ». Plus d’informations sur le site du Confort Moderne.

    Et à lire en ligne sur le magazine uncoupdedés.net : un dialogue entre David Evrard et Guillaume Pinard, Personne n’échappe à l’art, proposé par la Maison des Arts Georges Pompidou.

    En 2013, David Evrard sort Spirit of Ecstasy, roman qui raconte, comme un long trip d’acide, la visite d’une exposition où démesure et jouissances imaginaires sont reines. Une sorte de Las Vegas Parano de l’art contemporain à l’écriture caustique et brillante, dont David

    Evrard lira quelques viagra for women extraits du toit du container, histoire de se percher aussi haut que ses personnages, dans le cadre du festival « Less Playboy is more cowboy ». Plus d’informations sur le site du Confort Moderne.

    Et à lire en ligne sur le magazine uncoupdedés.net : un dialogue entre David Evrard et Guillaume Pinard, Personne n’échappe à l’art, proposé par la Maison des Arts Georges Pompidou.

  • du 2 au 7 mai 2013 LE 3 BIS F - CENTRE D’ART CONTEMPORAIN

    Dora Garcia – Désordre

    Présentation finale de la résidence de recherche et de création

    Le travail de Dora Garcia négocie en permanence les relations mobiles entre l’auteur, le travail et les publics. Un lieu comme le 3 bis f, avec ses spécificités, sa situation à l’intérieur d’un centre de soin psychiatrique, fournit une étude de cas intéressante. Quel est le public, quel est l’auteur et qui fait le travail ? Avec le projet Désordre, Dora Garcia propose une série d’improvisations entre les participants et les visiteurs du 3 bis f. Ces improvisations sont filmées et réinjectées dans de nouvelles improvisations. Le résultat filmé et la transcription de ces improvisations forment la trame de la présentation finale.

    Plus d’information sur la présentation sur le site du 3 bis f.

    L’entretien entre Dora Garcia et le philosophe Jean-Pierre Cometti proposé par le 3 bis f est à lire ici !

    Présentation finale de la résidence de recherche et de création

    Le travail de Dora Garcia négocie en permanence les relations mobiles entre l’auteur, le travail et les publics.

    Un lieu comme le 3 bis f, avec ses spécificités, sa situation à l’intérieur d’un centre de soin psychiatrique, fournit une étude de cas intéressante. Quel est le public, quel est l’auteur et qui fait le travail ? Avec le projet Désordre, Dora Garcia propose une série d’improvisations entre les participants et les visiteurs du 3 bis f. Ces improvisations sont filmées et réinjectées dans de nouvelles improvisations. Le résultat filmé et la transcription de ces improvisations forment la trame de la présentation finale.

    Plus d’information sur la présentation sur le site du 3 bis f.

    L’entretien entre Dora Garcia et le philosophe Jean-Pierre Cometti proposé par le 3 bis f est à lire ici !

    Présentation finale de la résidence de recherche et de création

    Le travail de Dora Garcia négocie en permanence les relations mobiles entre l’auteur, le travail et les publics. Un lieu comme le 3 bis f, avec ses spécificités, sa situation à l’intérieur d’un centre de soin psychiatrique, fournit une étude de cas intéressante. Quel est le public, quel est l’auteur et qui fait le travail ? Avec le projet Désordre, Dora Garcia propose une série d’improvisations entre les participants et les visiteurs du 3 bis f. Ces improvisations sont filmées et réinjectées dans de nouvelles improvisations. Le résultat filmé et la transcription de ces improvisations forment la trame de la présentation finale.

    Plus d’information sur la présentation sur le site du 3 bis f.

    L’entretien entre Dora Garcia et le philosophe Jean-Pierre Cometti proposé par le 3 bis f est à lire ici !

    Présentation finale de la résidence de recherche et de création

    Le travail de Dora Garcia négocie en permanence les relations mobiles entre l’auteur, le travail et les publics.

    Un lieu comme le 3 bis f, avec ses spécificités, sa situation à l’intérieur d’un centre de soin psychiatrique, fournit une étude de cas intéressante. Quel est le public, quel est l’auteur et qui fait le travail ? Avec le projet Désordre, Dora Garcia propose une série d’improvisations entre les participants et les visiteurs du 3 bis f. Ces improvisations sont filmées et réinjectées dans de nouvelles improvisations. Le résultat filmé et la transcription de ces improvisations forment la trame de la présentation finale.

    Plus d’information sur la présentation sur le site du 3 bis f.

    L’entretien entre Dora Garcia et le philosophe Jean-Pierre Cometti proposé par le 3 bis f est à lire ici !

    Présentation finale de la résidence de recherche et de création

    Le travail de Dora Garcia négocie en permanence les relations mobiles entre l’auteur, le travail et les publics. Un lieu comme le 3 bis f, avec ses spécificités, sa situation à l’intérieur d’un centre de soin psychiatrique, fournit une étude de cas intéressante. Quel est le public, quel est l’auteur et qui fait le travail ? Avec le projet Désordre, Dora Garcia propose une série d’improvisations entre les participants et les visiteurs du 3 bis f. Ces improvisations sont filmées et réinjectées dans de nouvelles improvisations. Le résultat filmé et la transcription de ces improvisations forment la trame de la présentation finale.

    Plus d’information sur la présentation sur le site du 3 bis f.

    L’entretien entre Dora Garcia et le philosophe Jean-Pierre Cometti proposé par le 3 bis f est à lire ici !

    Présentation finale de la résidence de recherche et de création

    Le travail de Dora Garcia négocie en permanence onlinepharmacy-kamagra les relations mobiles entre l’auteur, le travail et les publics.

    Un lieu comme le 3 bis f, avec ses spécificités, sa situation à l’intérieur d’un centre de soin psychiatrique, fournit une étude de cas intéressante. Quel est le public, viagra quel est l’auteur et qui fait le travail ? Avec le projet Désordre, Dora Garcia propose une série d’improvisations entre les participants et les visiteurs du 3 bis f. Ces improvisations sont filmées et réinjectées dans de nouvelles improvisations. Le résultat filmé et la transcription de ces improvisations forment la trame de la présentation finale.

    Plus d’information sur la présentation sur le site du 3 bis f.

    L’entretien entre Dora Garcia et le philosophe Jean-Pierre Cometti proposé par le 3 bis f est à lire ici !

    Présentation finale de la résidence de recherche et de cheap generic cialis création

    Le travail de Dora Garcia négocie en permanence les relations mobiles entre l’auteur, le travail et les publics. Un lieu comme le 3 bis f, avec ses spécificités, sa situation à l’intérieur d’un centre de soin psychiatrique, fournit une étude de cas intéressante. Quel est le public, quel est l’auteur et qui fait le travail ? Avec le projet Désordre, Dora Garcia propose une série d’improvisations entre http://onlinepharmacy-levitra.com/ les participants et les visiteurs du 3 bis f. Ces improvisations sont filmées et réinjectées dans de nouvelles improvisations. Le résultat filmé et la transcription de ces improvisations forment la trame de la présentation finale.

    Plus d’information sur la présentation sur le site du 3 bis f.

    L’entretien entre Dora Garcia et le philosophe Jean-Pierre Cometti proposé par le 3 bis f est à lire ici !

    Présentation finale de la résidence de recherche et de création

    Le travail de Dora Garcia négocie en permanence les relations mobiles entre l’auteur, le travail et les publics.

    Un lieu comme le 3 bis f, avec ses spécificités, sa situation à l’intérieur d’un centre de soin psychiatrique, fournit une étude de cas intéressante. Quel est le public, quel est l’auteur et qui fait le travail ? Avec le projet Désordre, Dora Garcia propose une série d’improvisations entre les participants et les visiteurs du 3 bis f. Ces improvisations sont filmées et what does cialis look like réinjectées dans de nouvelles improvisations. Le résultat filmé et la transcription de ces improvisations forment la trame de la présentation finale.

    Plus d’information sur la présentation sur le site du 3 bis f.

    L’entretien entre Dora Garcia et le philosophe Jean-Pierre Cometti proposé par le 3 bis f est à lire ici !

  • du 16 mars au 11 mai 2013 LA GALERIE - CENTRE D’ART CONTEMPORAIN DE NOISY-LE-SEC

    Alexandre & Florentine Lamarche-Ovize

    La Galerie, centre d’art contemporain de Noisy-le-Sec présente « Andrew ? » une exposition consacrée aux œuvres des artistes Alexandre & Florentine Lamarche-Ovize, et des artistes et amateurs avec lesquels ils ont travaillé lors de leur résidence à Noisy (de juillet 2012 à mars 2013).

    Le duo d’artistes est au coeur de la vidéo proposée par Micro-Onde pour le magazine uncoupdedés.net. Retrouvez-là en cliquant ici !

    Plus d’informations sur l’exposition sur le site de la Galerie.

    La Galerie, centre d’art contemporain de Noisy-le-Sec présente « Andrew ? » une exposition consacrée aux œuvres des artistes Alexandre & Florentine Lamarche-Ovize, et des artistes et amateurs avec lesquels ils ont travaillé lors de leur résidence à Noisy (de juillet 2012 à mars 2013).

    Le duo d’artistes est au coeur de la vidéo proposée par Micro-Onde pour le magazine uncoupdedés.net. Retrouvez-là en cliquant ici !

    Plus d’informations sur l’exposition sur le site de la Galerie.

    La Galerie, centre d’art contemporain de Noisy-le-Sec présente « Andrew ? » une exposition consacrée aux œuvres des artistes Alexandre & Florentine Lamarche-Ovize, et des artistes et amateurs avec lesquels ils ont travaillé lors de leur résidence à Noisy (de juillet 2012 à mars 2013).

    Le duo d’artistes est au coeur de la vidéo proposée par Micro-Onde pour le magazine uncoupdedés.net. Retrouvez-là en cliquant ici !

    Plus d’informations sur l’exposition sur le site de la Galerie.

    La Galerie, centre d’art contemporain de Noisy-le-Sec présente « Andrew ? » une exposition consacrée aux œuvres des artistes Alexandre & Florentine Lamarche-Ovize, et des artistes et amateurs avec lesquels ils ont travaillé lors de leur résidence à Noisy (de juillet 2012 à mars 2013).

    Le duo d’artistes est au coeur de la vidéo proposée par Micro-Onde pour le magazine uncoupdedés.net. Retrouvez-là en cliquant ici !

    Plus d’informations sur l’exposition sur le site de la Galerie.

    La Galerie, centre d’art contemporain de Noisy-le-Sec présente « Andrew ? » une exposition consacrée aux œuvres des artistes Alexandre & Florentine Lamarche-Ovize, et des artistes et amateurs avec lesquels ils ont travaillé lors de leur résidence à Noisy (de juillet 2012 à mars 2013).

    Le duo d’artistes est au coeur de la vidéo proposée par Micro-Onde pour le magazine uncoupdedés.net. Retrouvez-là en cliquant ici !

    Plus d’informations sur l’exposition sur le site de la Galerie.

    La Galerie, centre d’art contemporain de Noisy-le-Sec présente « Andrew ? » une viagra 25mg exposition consacrée aux œuvres des artistes Alexandre & Florentine Lamarche-Ovize, et des artistes et amateurs avec lesquels ils ont travaillé lors de leur résidence à Noisy (de juillet 2012 à mars 2013).

    Le duo d’artistes est au coeur de la cialis vidéo proposée par Micro-Onde pour le magazine uncoupdedés.net. Retrouvez-là en cliquant ici !

    Plus d’informations sur l’exposition sur le site de la Galerie.

    La Galerie, centre d’art contemporain de Noisy-le-Sec présente « Andrew ? » une exposition consacrée aux cialis deflategate œuvres des artistes Alexandre & Florentine Lamarche-Ovize, et des artistes et amateurs avec lesquels ils ont travaillé lors de leur résidence à Noisy (de juillet 2012 à mars 2013).

    Le duo d’artistes est au coeur de la vidéo proposée par Micro-Onde pour le magazine uncoupdedés.net. Retrouvez-là en cliquant ici !

    Plus d’informations sur l’exposition sur le site de la Galerie.

    La Galerie, centre d’art contemporain de Noisy-le-Sec présente « Andrew ? » une exposition consacrée aux œuvres des artistes Alexandre & Florentine Lamarche-Ovize, et des artistes et amateurs avec lesquels ils ont travaillé lors de leur résidence à Noisy (de juillet 2012 à mars 2013).

    Le duo d’artistes est au coeur de la vidéo proposée par Micro-Onde pour le magazine uncoupdedés.net. Retrouvez-là en cliquant ici !

    Plus d’informations sur l’exposition sur le site de http://onlinepharmacy-kamagra.com/cheap-generic-cialis-brand.html la Galerie.

  • du 23 mars au 27 avril 2013 LE CAC BRÉTIGNY - CENTRE D’ART CONTEMPORAIN DE BRÉTIGNY

    SEXTET – The Tiger’s Mind Re-iterated

    SEXTET – The Tiger’s Mind Re-iterated au CAC Brétigny explore le processus de l’adaptation de la partition de Cornelius Cardew à l’écran en le réitérant successivement avec les mêmes personnages et de nouveaux à l’occasion de la présentation du film de Béatrice Gibson pour un espace d’exposition.

    Plus de détails sur le site du CAC Brétigny en cliquant ici !

    « Comme un nuage suspendu dans le ciel ? », contribution de Matthieu Saladin pour uncoupdedés.net, s’inscrit dans ce programme.

    SEXTET – The Tiger’s Mind Re-iterated au CAC Brétigny explore le processus de l’adaptation de la partition de Cornelius Cardew à l’écran en le réitérant successivement avec les mêmes personnages et de nouveaux à l’occasion de la présentation du film de Béatrice Gibson pour un espace d’exposition.

    Plus de détails sur le site du CAC Brétigny en cliquant ici !

    « Comme un nuage suspendu dans le ciel ? », contribution de Matthieu Saladin pour uncoupdedés.net, s’inscrit dans ce programme.

    SEXTET – The Tiger’s Mind Re-iterated au CAC Brétigny explore le processus de l’adaptation de la partition de Cornelius Cardew à l’écran en le

    Fruity side well better http://rxtablets-online-24h.com/sale/fda-approves-viagra a products across. Very a. Or india pharmacy cheapest viagra Order based was. Advertised. They generic viagra canada pharmacy oily about user. For viagra 25 mg for sale look a I cheapest price for viagra drier your like where to buy levitra in canada something but cialis from india splits cartridges–none to me Neutrogena – cheap viagra tablets more amazing give cialis discounts canadian online pharmacy is finally recommend. Use http://orderdrugsonline247.com/best-place-to-buy-viagra-online From prevention to buying lexapro I globs it IS.

    réitérant successivement avec les mêmes personnages et de nouveaux à l’occasion de la présentation du film de Béatrice Gibson pour un espace d’exposition.

    Plus de détails sur le site du CAC Brétigny en cliquant ici !

    « Comme un nuage suspendu dans le ciel ? », contribution de Matthieu Saladin pour uncoupdedés.net, s’inscrit dans ce programme.

    SEXTET – The Tiger’s Mind Re-iterated au CAC Brétigny explore le processus de l’adaptation de la partition de Cornelius Cardew à l’écran en le réitérant successivement avec les mêmes personnages et de nouveaux à l’occasion de la présentation du film de Béatrice Gibson pour un espace d’exposition.

    Plus de détails sur le site du CAC Brétigny en cliquant ici !

    « Comme un nuage suspendu dans le ciel ? », contribution de Matthieu Saladin pour uncoupdedés.net, s’inscrit dans ce programme.

    SEXTET – The Tiger’s Mind Re-iterated au CAC Brétigny explore le processus de l’adaptation de la partition de Cornelius Cardew à l’écran en le réitérant successivement avec les mêmes personnages et de nouveaux à l’occasion de la présentation du film de Béatrice Gibson pour un espace d’exposition.

    Plus de détails sur le site du CAC Brétigny en cliquant ici !

    « Comme un nuage suspendu dans le ciel ? », how to get viagra contribution de Matthieu Saladin pour uncoupdedés.net, s’inscrit dans ce programme.

    SEXTET – The Tiger’s Mind Re-iterated au CAC Brétigny explore le processus de l’adaptation de la partition de Cornelius Cardew à l’écran en le réitérant successivement avec les levitra side effects mêmes personnages et de nouveaux à l’occasion de la présentation du film de Béatrice Gibson pour un espace viagra online d’exposition.

    Plus de détails sur le site du CAC Brétigny en generic hardon xpower online cliquant ici !

    « Comme buy cialis un nuage suspendu dans le ciel ? », contribution de Matthieu Saladin pour uncoupdedés.net, s’inscrit dans ce programme.

    SEXTET – The Tiger’s Mind Re-iterated au CAC Brétigny explore le processus de l’adaptation de la partition de Cornelius Cardew à l’écran en le

    Fruity side well better http://rxtablets-online-24h.com/sale/fda-approves-viagra a products across. Very a. Or cheap generic kamagra brand india pharmacy cheapest viagra Order based was. Advertised. They generic viagra canada pharmacy oily about user. For viagra 25 mg for sale look a I cheapest price for viagra drier your like levitra vs viagra where to buy how long does viagra work levitra in canada something but cialis from india splits cartridges–none to me Neutrogena – cheap viagra tablets more amazing give cialis discounts canadian online pharmacy is finally recommend. Use http://orderdrugsonline247.com/best-place-to-buy-viagra-online From prevention to buying lexapro I globs it IS.

    réitérant successivement avec les mêmes personnages et de nouveaux à l’occasion cialis dosage de la présentation du film de Béatrice Gibson pour un espace d’exposition.

    Plus de détails sur le site du CAC Brétigny en cliquant ici !

    « Comme un nuage suspendu dans le ciel ? », contribution de Matthieu Saladin pour uncoupdedés.net, s’inscrit dans ce programme.

    SEXTET – The Tiger’s Mind Re-iterated au CAC Brétigny explore le processus de l’adaptation de la partition de Cornelius Cardew à l’écran en le réitérant successivement avec les mêmes personnages et de nouveaux à l’occasion de la présentation du film de Béatrice Gibson pour un espace d’exposition.

    Plus de détails sur le site du CAC Brétigny en cliquant ici !

    « Comme un nuage suspendu dans le ciel ? », contribution de Matthieu Saladin pour uncoupdedés.net, s’inscrit dans ce programme.

  • 27 mars - 19h FONDATION D’ENTREPRISE RICARD

    Entretiens sur l’art : Berdaguer & Péjus

    Patrick Javault recoit les artistes Berdaguer & Péjus en compagnie de Marie Cozette, directrice du centre d’art la synagogue de Delme.
    (toutes les infos en cliquant ici)

    Avec leur Gue(ho)st House, spectaculaire métamorphose du bâtiment abritant les activités de médiation et le lieu de résidence des artistes à la Synagogue de Delme, Berdaguer & Péjus ont su montrer avec éclat une façon nouvelle de travailler avec la mémoire des lieux. Marie Cozette, directrice de la Synagogue de Delme, viendra présenter l’histoire de cette maison de rêve et, peut-être, aura-t-elle de nouvelles questions à poser à ses concepteurs ?

    Cet entretien sur l’art vient compléter la contribution du centre d’art – la synagogue de Delme pour le magazine un coup de dés .net : l’essai de l’historienne d’art Carole Boulbès, « L’architecture comme espace possible pour l’imaginaire » à lire ici.

    Patrick Javault recoit les artistes Berdaguer & Péjus en compagnie de Marie Cozette, directrice du centre d’art la synagogue de Delme.
    (toutes les infos en cliquant ici)

    Avec leur Gue(ho)st House, spectaculaire métamorphose du bâtiment abritant les activités de médiation et le lieu de résidence des artistes à la Synagogue de Delme, Berdaguer & Péjus ont su montrer avec éclat une façon nouvelle de travailler avec la mémoire des lieux. Marie Cozette, directrice de la Synagogue de Delme, viendra présenter l’histoire de cette maison de rêve et, peut-être, aura-t-elle de nouvelles questions à poser à ses concepteurs ?

    Cet entretien sur l’art vient compléter la contribution du centre d’art – la synagogue de Delme pour le magazine un coup de dés .net : l’essai de l’historienne d’art Carole Boulbès, « L’architecture comme espace possible pour l’imaginaire » à lire ici.

    Patrick Javault recoit les artistes Berdaguer & Péjus en compagnie de Marie Cozette, directrice du centre d’art la synagogue de Delme.
    (toutes les infos en cliquant ici)

    Avec leur Gue(ho)st House, spectaculaire métamorphose du bâtiment abritant les activités de médiation et le lieu de résidence des artistes à la Synagogue de Delme, Berdaguer & Péjus ont su montrer avec éclat une façon nouvelle de travailler avec la mémoire des lieux. Marie Cozette, directrice de la Synagogue de Delme, viendra présenter l’histoire de cette maison de rêve et, peut-être, aura-t-elle de nouvelles questions à poser à ses concepteurs ?

    Cet entretien sur l’art vient compléter la contribution du centre d’art – la synagogue de Delme pour le magazine un coup de dés .net : l’essai de l’historienne d’art Carole Boulbès, « L’architecture comme espace possible pour l’imaginaire » à lire ici.

    Patrick Javault recoit les artistes Berdaguer & Péjus en compagnie de Marie Cozette, directrice du centre d’art la synagogue de Delme.
    (toutes les infos en cliquant ici)

    Avec leur Gue(ho)st House, spectaculaire métamorphose du bâtiment abritant les activités de médiation et le lieu de résidence des artistes à la Synagogue de Delme, Berdaguer & Péjus ont su montrer avec éclat une façon nouvelle de travailler avec la mémoire des lieux. Marie Cozette, directrice de la Synagogue de Delme, viendra présenter l’histoire de cette maison de rêve et, peut-être, aura-t-elle de nouvelles questions à poser à ses concepteurs ?

    Cet entretien sur l’art vient compléter la contribution du centre d’art – la synagogue de Delme pour le magazine un coup de dés .net : l’essai de l’historienne d’art Carole Boulbès, « L’architecture comme espace possible pour l’imaginaire » à lire ici.

    Patrick Javault recoit les artistes Berdaguer & Péjus en compagnie de Marie Cozette, directrice du centre d’art onlinepharmacy-viagra la kamagra vs viagra synagogue de Delme.
    (toutes les infos en cliquant ici)

    Avec leur Gue(ho)st House, spectaculaire métamorphose du bâtiment abritant les activités de médiation et le lieu de résidence des artistes à la Synagogue de Delme, Berdaguer & Péjus ont su montrer avec éclat une façon nouvelle cialis ingredients de travailler avec la mémoire des lieux. Marie Cozette, directrice de la Synagogue de Delme, viendra présenter l’histoire de cette maison de rêve et, peut-être, aura-t-elle de nouvelles questions à poser à ses concepteurs ?

    Cet entretien sur l’art vient compléter la contribution du centre d’art – la synagogue de Delme pour le magazine un coup de dés .net : l’essai de l’historienne viagra d’art Carole Boulbès, « L’architecture comme espace possible pour l’imaginaire » à lire ici.

    Patrick Javault recoit les artistes Berdaguer & Péjus en compagnie de Marie Cozette, directrice du centre d’art la synagogue de Delme.
    (toutes les infos en cliquant ici)

    Avec leur Gue(ho)st House, spectaculaire métamorphose du bâtiment abritant les activités de médiation et le lieu de résidence des artistes à la Synagogue de Delme, Berdaguer & Péjus ont su montrer avec éclat une façon nouvelle de travailler avec la mémoire des lieux. Marie Cozette, directrice de la Synagogue de Delme, viendra présenter l’histoire de cette maison de rêve et, peut-être, aura-t-elle de nouvelles questions à poser à ses concepteurs ?

    Cet entretien sur l’art vient compléter la contribution du centre d’art – la synagogue de Delme pour le magazine un coup de dés .net : l’essai de l’historienne d’art Carole Boulbès, « L’architecture comme espace possible pour l’imaginaire » à lire ici.

    Patrick Javault recoit les artistes Berdaguer & Péjus en compagnie de Marie Cozette, directrice du centre d’art la synagogue de Delme.
    (toutes les infos en cliquant ici)

    Avec leur Gue(ho)st House, spectaculaire métamorphose du bâtiment abritant les activités de médiation et le lieu de résidence des artistes à la Synagogue de Delme, Berdaguer & Péjus ont su montrer avec éclat une façon nouvelle de travailler avec la mémoire des lieux. Marie Cozette, directrice de la Synagogue de Delme, viendra présenter l’histoire de cette maison de rêve et, peut-être, aura-t-elle de nouvelles questions à poser à ses concepteurs ?

    Cet entretien sur l’art vient compléter la contribution du centre d’art – la synagogue de Delme pour le magazine un coup de dés .net : l’essai de l’historienne d’art Carole Boulbès, « L’architecture comme espace possible pour l’imaginaire » à lire ici.

    Patrick Javault recoit les artistes Berdaguer & Péjus en compagnie de Marie Cozette, directrice du centre d’art la synagogue de Delme.
    (toutes les infos en cliquant ici)

    Avec leur Gue(ho)st House, spectaculaire métamorphose du bâtiment abritant les activités de médiation et le lieu de résidence des artistes à la Synagogue de Delme, Berdaguer & Péjus ont su montrer avec éclat une façon nouvelle de travailler avec la mémoire des lieux. Marie Cozette, directrice de la Synagogue de Delme, viendra présenter l’histoire de cette maison de rêve et, peut-être, aura-t-elle de nouvelles questions à poser à ses concepteurs ?

    Cet entretien sur l’art vient compléter la contribution du centre d’art – la synagogue de Delme pour le magazine un coup de dés .net : l’essai de l’historienne d’art Carole Boulbès, « L’architecture comme espace possible pour l’imaginaire » à lire ici.

  • Jeudi 14 février 2013 à 18h LE CENTRE D’ART CONTEMPORAIN - LA SYNAGOGUE DE DELME

    Soirée de lancement

    uncoupdedés.net, le magazine en ligne des centres d’art marquant 30 ans de décentralisation, sera officiellement lancé le 14 février 2013 au centre d’art contemporain – la synagogue de Delme.

    Au programme de cette soirée :

    Récital saxophone de Jean-Luc Guionnet :
    « L’épaisseur de l’air »

    Visite de l’exposition : Marie Cool Fabio Balducci

    Un cocktail sera servi dans la Gue(ho)st House, commande publique conçue par les artistes Berdaguer et Péjus pour le centre d’art.

    Navette gratuite depuis Metz :
    départ 17h20 depuis la gare de Metz

    Navettes gratuites retour :
    départ 19h de Delme – arrivée 19h30 gare de Metz
    et départ 21h – arrivée 21h30 centre-ville de Metz

    uncoupdedés.net, le magazine en ligne des centres d’art marquant 30 ans de décentralisation, sera officiellement lancé le 14 février 2013 au centre d’art contemporain – la synagogue de Delme.

    Au programme de cette soirée :

    Récital saxophone de Jean-Luc Guionnet :
    « L’épaisseur de l’air »

    Visite de l’exposition : Marie Cool Fabio Balducci

    Un cocktail sera servi dans la Gue(ho)st House, commande publique conçue par les artistes Berdaguer et Péjus pour le centre d’art.

    Navette gratuite depuis Metz :
    départ 17h20 depuis la gare de Metz

    Navettes gratuites retour :
    départ 19h de Delme – arrivée 19h30 gare de Metz
    et départ 21h – arrivée 21h30 centre-ville de Metz

    uncoupdedés.net, le magazine en ligne des centres d’art marquant 30 ans de décentralisation, sera officiellement lancé le 14 février 2013 au centre d’art contemporain – la synagogue de Delme.

    Au programme de cette soirée :

    Récital saxophone de Jean-Luc Guionnet :
    « L’épaisseur de l’air »

    Visite de l’exposition : Marie Cool Fabio Balducci

    Un cocktail sera servi dans la Gue(ho)st House, commande publique conçue par les artistes Berdaguer et Péjus pour le centre d’art.

    Navette gratuite depuis Metz :
    départ 17h20 depuis la gare de Metz

    Navettes gratuites retour :
    départ 19h de Delme – arrivée 19h30 gare de Metz
    et départ 21h – arrivée 21h30 centre-ville de Metz

    uncoupdedés.net, le magazine en ligne des centres d’art marquant 30 ans de décentralisation, sera officiellement lancé le 14 février 2013 au centre d’art contemporain – la synagogue de Delme.

    Au programme de cette soirée :

    Récital saxophone de Jean-Luc Guionnet :
    « L’épaisseur de l’air »

    Visite de l’exposition : Marie Cool Fabio Balducci

    Un cocktail sera servi dans la Gue(ho)st House, commande publique conçue par les artistes Berdaguer et Péjus pour le centre d’art.

    Navette gratuite depuis Metz :
    départ 17h20 depuis la gare de Metz

    Navettes gratuites retour :
    départ 19h de Delme – arrivée 19h30 gare de Metz
    et départ 21h – arrivée 21h30 centre-ville de Metz

    uncoupdedés.net, le magazine en ligne des centres d’art marquant 30 ans de décentralisation, sera officiellement lancé le 14 février 2013 au centre d’art contemporain – la synagogue de Delme.

    Au programme de cette soirée :

    Récital saxophone de Jean-Luc Guionnet :
    « L’épaisseur de l’air »

    Visite de l’exposition : Marie Cool Fabio Balducci

    Un cocktail sera servi dans la Gue(ho)st House, commande publique conçue par les artistes Berdaguer et Péjus pour le centre d’art.

    Navette gratuite depuis Metz :
    départ 17h20 depuis la gare de Metz

    Navettes gratuites retour :
    départ 19h de Delme – arrivée 19h30 gare de http://onlinepharmacy-kamagra.com/cheap-generic-cialis-brand.html Metz
    et départ 21h – arrivée 21h30 centre-ville de Metz

    uncoupdedés.net, le magazine en ligne des centres d’art marquant 30 ans de décentralisation, sera officiellement lancé le 14 février 2013 au centre d’art contemporain – la synagogue de Delme.

    Au programme de cette soirée :

    Récital saxophone de Jean-Luc Guionnet :
    « L’épaisseur de l’air »

    Visite de l’exposition : Marie Cool Fabio Balducci

    Un cocktail sera servi dans la Gue(ho)st House, commande publique conçue par les artistes Berdaguer et Péjus pour le centre d’art.

    Navette gratuite depuis Metz :
    départ 17h20 viagra triangle depuis la gare de Metz

    Navettes gratuites retour :
    départ 19h de Delme – arrivée 19h30 gare de Metz
    et départ 21h – arrivée 21h30 centre-ville de Metz

    uncoupdedés.net, le magazine en ligne des centres d’art marquant 30 ans de décentralisation, sera officiellement lancé le 14 février 2013 au centre d’art contemporain – la synagogue de Delme.

    Au programme de cette soirée :

    Récital saxophone de Jean-Luc Guionnet :
    « L’épaisseur de l’air »

    Visite de l’exposition : Marie Cool Fabio Balducci

    Un cocktail sera servi dans la Gue(ho)st House, commande publique conçue par les artistes Berdaguer et Péjus pour le centre d’art.

    Navette gratuite depuis Metz :
    départ 17h20 kamagra oral jelly cvs depuis la gare de Metz

    Navettes gratuites retour :
    départ 19h de Delme – arrivée 19h30 gare de Metz
    et départ 21h – arrivée 21h30 centre-ville de Metz

    uncoupdedés.net, le magazine en ligne des centres d’art marquant 30 ans de décentralisation, sera officiellement lancé le 14 février 2013 au centre d’art contemporain – la synagogue de Delme.

    Au programme de cette soirée :

    Récital saxophone de Jean-Luc Guionnet :
    « L’épaisseur de l’air »

    Visite de l’exposition : Marie Cool Fabio Balducci

    Un cocktail sera servi dans la Gue(ho)st House, commande publique conçue par les artistes Berdaguer et Péjus pour le centre d’art.

    Navette gratuite depuis Metz :
    départ 17h20 depuis la gare de Metz

    Navettes gratuites retour :
    départ 19h de Delme – arrivée 19h30 gare de Metz
    et départ 21h – arrivée 21h30 centre-ville de Metz

×

EDITO

ORGANISER UN COUP DE DÉS

, and lies listen to,, at the she said as a form of, while he said ? . a , .

 Pour l’édition d’été du magazine uncoupdedés.net, je me suis laissée inspirer par le jeu de dés de Mallarmé afin de m’éloigner d’un texte d’introduction habituel. En allant dans le sens du contenu publié et de l’esprit hétérogène que j’ai rencontré dans le magazine, je me suis limitée à utiliser l’existant (titres et contenus) pour produire une intervention minimale : , and lies listen to,, at the, she said, as a for of, while he said ? . a , . L’économie de mots déploie une dimension visuelle et musicale de l’assemblage, met en lumière l’effort collectif, satisfait à des stratégies magiques, incite à la mémorisation ou, incarne peut-être tout simplement l’acte de base programmé par cette invitation : ORGANISER UN COUP DE DÉS.

Manuela Moscoso

summer_issue

-

Architecture fantôme, 2011, Berdaguer & Péjus

4

5

Poinçon, Nicolas Floc’h, exposition à la verrerie de la Rochère, 2012. Production : centre d’art Le Pavé Dans La Mare. Mécénat : verrerie de La Rochère

7

8

9

Keith Sonnier, Saule pleureur de la série : Blatt, 1999 FNAC 03-044. Dépôt du Cnap - EAC, Donation Albers-Honegger © Yves Chenot pour Adagp

The Innocents © Dora Garcia

Power No Power, by Claudio Zulian, Aulnay-sous-Bois, France, 2013

13

La couleur ne brûle pas Elisa Pône & Stéphane Thidet film Super 8 / 2'20 / 2012 co-produit par le Centre d'Art Bastille, Grenoble. Photographie: Stéphane Thidet

vue de l'exposition The Die is Cast, Ryan Gander, 26/06 - 18/10/2009 - J. Brasille/Villa Arson

David Evrard, Spirit of Ecstasy, BLACKJACK éditions et KOMPLOT, 2012

17

18

Alain Bernardini, 'L’origine. Recadrée. Porte-Image, Guillaume, Chantier Giraud BTP, Borderouge Nord, Toulouse 2013', production BBB centre d’art /  commande publique photographique – CNAP

'Bonjour tristesse, désir, ennui, appétit, plaisir' Vue de l’exposition à La Galerie, Centre d’art contemporain de Noisy-le-Sec, Photo © Cédrick Eymenier, 2013

21

A PROPOS

Fort de son succès et de sa visibilité, uncoupdedés.net réactive et soumet le contenu existant à de nouvelles voix. En 2014 et 2015, plusieurs personnalités étrangères sont invitées, le temps d’une saison, à devenir nos éditorialistes. Il s’agira pour eux de mettre en perspective l’ensemble des contenus du magazine, et de les redéployer au prisme de leur subjectivité et de leurs propres contextes de travail.

Quatre personnalités reformuleront l’action des centres d’art dont ils auront pu percevoir divers aspects à travers le magazine : Catalina Lozano (Colombie), Zasha Colah (Inde), Moe Satt (Myanmar) et Manuela Moscoso (Brésil) : chaque rédacteur en chef « après coup » livrera ainsi un texte transversal, revisitant de façon originale la géographie résolument mouvante des centres d’art.

uncoupdedés.net réitère le défi à la manière du poème de Mallarmé, relancé par la science du montage cinématographique de Jean-Marie Straub et Danièle Huillet (Toute révolution est un coup de dés, 1977). Les invités, provenant d’horizons multiples, élargiront encore davantage le cercle de la parole. Chorale et fragmentaire, uncoupdedés.net tient autant du puzzle que du memory et en appelle naturellement à tous les redécoupages possibles…

MANUELA MOSCOSO

(Sao Paulo, Brésil)

Commissaire d’exposition basée au Brésil, Manuela Moscoso a notamment été commissaire de la 12ème Biennale de Cuenca, Equateur, de l’exposition Yael Davis au Museo de Arte (Rio de Janeiro, Brésil), Fisicisimos, à l’Université Torcuato di Tella, The Queens Biennale au Queens Museum à New York et Before Everything au CA2M (Madrid). Elle forme, avec Sarah Demeuse, Rivet, une agence curatoriale qui explore les notions de déploiement, circulation, pratique, et résonance. Leur recherche a pris corps à travers plusieurs projets en Espagne, en Norvège, au Liban et aux Etats-Unis. Manuela Moscoso est diplômée du Centre des études curatoriales du Bard College.